Royaume d'Hyrule


Le jugement est arrivé

Ganondorf à été repéré dans le Royaume du Crépuscule, et il sera jugé à Hyrule ! EVENT #1

Tops Sites

Scénarios

Kyllan - Lysen - Lyndia - Noé


⚜️ FORUM RPG MÉDIÉVAL FANTASY ⚜️
A world of light and shade & The reign of fire and shadows
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
- EVENT EN COURS -

Le Jugement de Ganondorf est en cours, n'hésitez pas à venir participer ! Il est ouvert à tous, car tout le monde est convié à ce moment
historique pour Hyrule !


- BONNE VACANCES A TOUS ! -

Le staff vous souhaite de bonnes vacances, mais il est aussi important que vous signalez vos baisses d'activités à cause de vos vacances.


Partagez | 
 

 On se bouge là-dedans!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- Peuple du Feu -
Forgeron

avatar

Avatar : Dylan O'Brien
A Hyrule depuis le : 31/07/2018
Messages : 23
❖ Bourse de Rubis : 189

MessageSujet: On se bouge là-dedans!   Ven 3 Aoû - 19:22

On se bouge là-dedans!Shama & LyssanderLa région d’Ordinn était un endroit somptueux, et surtout, un endroit fait de chaud et de chaleur en tout genre. J’aimais rester ici, j’aimais ne pas bouger de ma forge, et fabriquer différentes armes dont moi seul avait le secret. Enfin, en ce qui concernait la fabrication d’armes, je devais bien admettre que je n’étais pas le seul à savoir en faire, et fort heureusement pour les métiers de la forge ; ce serait un désastre de se retrouver seul forgeron d’un monde pourtant si vaste. Un grand sourire sur les lèvres, je venais de terminer une commande pour un guerrier Goron. Vous devez vous demander ce que je vais faire, maintenant, n’est-ce pas ? La réponse était pourtant toute simple : j’allais me reposer, un peu. Non, je n’avais pas chaud. J’étais un Goron, et j’appartenais ainsi au peuple du feu ; j’habitais même la Montagne de la Mort comme bon nombre de mes confrères et de mes consoeurs, alors n’ayez crainte de ce côté-là, je ne risquais pas d’avoir trop chaud. Un Goron qui ne supportait pas le chaud, ce n’était pas un Goron. Et un Goron qui ne craignait pas le froid mordant des hivers les plus rudes, ce n’était… eh bien, pas un Goron. Nous étions bien trop habitués à cette chaleur omniprésente dont nous seuls pouvions résister qu’un froid immense risquerait de nous glacer de l’intérieur, et nous tuerait sans la moindre hésitation.

Enfin, je parlais sans doute un peu trop, ne pensez-vous pas ? Je prétendais que seuls les Gorons étaient capables de résister à une chaleur insupportable, mais je n’en savais que trop rien. Après tout, je n’avais jamais quitté la région d’Ordinn, parce qu’une peur bien trop grande m’envahissait à chacun de mes déplacements. Cela avait sans doute été causé par la mort de mon père, un forgeron et guerrier ; à la suite de sa mort, ma mère se laissa dépérir de chagrin. Et puis, je devais aussi vous admettre que j’avais trop peur des conséquences ; sortir, c’était mettre ma vie en danger. Or, je me savais en sécurité dans ma forge, bien loin des conflits, à offrir mes services en échange de monnaie. La monnaie que je remportai m’était ainsi utile pour répondre à mes plus grands besoins essentiels. Je préférais amplement ne pas me faire de petits cadeaux -je n’en avais pas besoin, de toute façon. Il me fallait consacrer toute mon énergie à la forge, à cet endroit que mon père avait bâti à la sueur de son front. L’expression était-elle la bonne ? Je n’en avais aucune idée, mais vous n’alliez tout de même pas me prendre le chou avec ça, si ?

Le client devait passer demain matin. De bonne heure, m’avait-il révélé, parce qu’il avait à faire, et espérait ainsi que sa lame soit prête à temps. Oh, pour sûr, j’avais une organisation miraculeusement bien ordonnée, et il avait foutu le bazar sur son passage en m’imposant une limite de temps pareille. Je n’étais pas non plus un esclave, j’avais le droit à quelques temps de répit. Et pourtant ! Oui, pourtant, j’avais accédé à sa requête, parce que j’avais trop peur de lui dire quoique ce soit. J’avais peur qu’il ne s’en prenne à moi, lui qui était si violent dans ses moments de grande colère. Il avait le sang chaud, et cela avait beau être ironique de le dire ainsi alors que nous appartenons justement au peuple du feu, mais voilà, c’était ainsi, et cela ne changerait certainement pas. Que voulez-vous que j’y fasse ?

Un soupir de fatigue me prit. Je n’hésitais pas à le lâcher, à le faire sortir de ma gorge asséchée. Je pris ma bouteille d’eau, bien fraîche pour me revigorer entièrement, et en bu quelques gorgées. Cela me fit le plus grand bien, devais-je admettre. J’étais très heureux. Vraiment. Alors que je me préparais à créer un petit coin tranquille dans ma forge pour m’endormir paisiblement, j’entendis quelque entrer.

Un élan de panique me prend tout à coup, mon pouls s’accélère à me pétrifier sur place, mon coeur bat la chamade, mon sang coule plus vite dans mes veines que d’ordinaire, je sens mes tempes bourdonner, et ma tête me faire mal. Des perles de sueur glissent le long de mon front, et mes jambes tremblent, manquant de me faire m’effondrer sur le sol.



Silence.



C’est elle. Je prends un chiffon que j’utilise pour me rafraîchir, le dépose sur ma tête encore chaude, et frotte légèrement. Quel soulagement, c’est Shama. Une sorte d’aventurière un peu étrange, à la même aura terrifiante que ma mère, quand elle s’énervait, jadis. Je me retourne donc vers elle, et lui souris. Que me veut-elle ? Je n’en sais pas grand-chose, et j’espère avec une sincérité débordante de pessimisme qu’elle ne me criera pas dessus en voyant ce petit coin douillet que je venais de commencer à préparer. Par ailleurs, par pur instinct de survie, je me place devant pour qu’elle ne puisse pas le voir, de là où elle est.

« Shama ! Quelles nouvelles m’apportes-tu ? »

Lui demandais-je, bien que terrifié à l’idée qu’elle ne se montre trop brusque avec moi. Ce que je redoute le plus chez les femmes ? Leur violence envers de pauvres hommes un peu maladroits et nerveux comme moi. Une source de stresse constant. Vraiment ! Et Shama provoque toujours en moi une peur folle. Pas une mauvaise peur, non, loin de là. Au fond, c’est une très bonne personne, je pense. Elle me fait juste… un peu, même beaucoup trop peur.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✦ Fondatrice ✦
- Gerudo -
Joaillière à la Cité & Voleuse

avatar
✦ Fondatrice ✦- Gerudo - Joaillière à la Cité & Voleuse

Avatar : Marie Avgeropoulos
A Hyrule depuis le : 06/04/2018
Messages : 289
❖ Bourse de Rubis : 643
Localisation : Cité Gerudo

Emploi/loisirs : Joaillière, mais également aventurière

MessageSujet: Re: On se bouge là-dedans!   Ven 10 Aoû - 13:21

On se bouge là-dedans !Shama & LyssanderSe réveillant au pied du relais de la Montagne de la Mort, Shama paya sa nuit passée au guichet en remerciant l'hospitalité du propriétaire avant de prendre ses affaires, plaçant ses deux sabres affûtés dans son dos avant de s'approcher d'Aliyah sa jument fidèle. Elle caressa la crinière de son animal en lui donnant un baiser protecteur derrière son crâne. Oui, Shama a beau avoir l'air aventurière, guerrière, la Gerudo respecte son animal et l'aime de tout son cœur. Une certaine complicité s'était installée entre elles d'ailleurs. Malheureusement la Chaîne d'Ordinn était très difficile d'accès pour les chevaux et Shama n'avait pas envie qu'Aliyah ne meure de chaud.

Observant le pic de la Mort du pied de la montagne, Shama en eut des frissons. Cette grande architecture de la nature l'impressionnait toujours, habituée à la chaleur de son désert la jeune brune avait tout de même prévu quelques remèdes aidant à la résistance du chaud. Aliyah resterait au relais le temps que la Gerudo aille au Village Goron pour aller voir son forgeron favori... Enfin favori c'est plutôt négatif dans le sens où elle prend presque plaisir à voir ce jeune goron tout maladroit et tout impressionné à chaque fois qu'elle arrive. Être crainte, c'est ce qu'elle aime. Même si Shama possède un bon fond, elle reste une guerrière expérimentée et habile. Ses années d'entraînement payaient finalement. Elle attacha alors sa chevelure noire avec une sorte d'élastique et défaisait ses vêtements de voyage, n'ayant simplement que ses vêtements de femme du désert, celle-ci différait beaucoup de sa tenue d'habitude, sa tunique en soie voir en voile, voilà qu'elle laissait apparaître son ventre, seule une armure cachait sa poitrine et un pantalon protégeant ses jambes.

Escaladant les différents étages de la Montagne de la Mort, Shama cherchait de ses yeux assombris le village. Lorsqu'il fut dans sa vision elle s'élança dans une marche rapide, la faisant suer de part et d'autre, même si le remède l'aidait à tenir le coup. Une fois arrivée au village, elle prit le chemin pour aller jusqu'à la forge d'un certain Lyssander. Malgré son air féminin et déterminé, Shama avait l'allure d'une fière aventurière. Peu à peu ses envies de faire tourner la boutique de sa mère ne lui donnait plus envie, Shama avait d'aventures, elle avait soif de retrouver sa fouge de son adolescence, elle qui traversait Hyrule toute entière.
Shama entra dans la forge non sans tendresse, la délicatesse c'était pas vraiment son truc. Directement Lyssander semblait affolé, ce qui fit sourire légèrement la gerudo aux allures assombries.

« Les nouvelles que je t'apporte ? Rien. Hyrule est toujours infestée par ses monstres que je prends plaisir à tuer. » dit-elle d'un air presque satisfait.

Shama regardait tout autour d'elle en s'assurant qu'elle ne le dérangerait pas dans son travail. Mais au final, quand elle y songe... Elle s'en contre fiche. Il est le forgeron, il doit honorer ses services, puisqu'elle va le payer.

« Comme je compte repartir à l'aventure, j'aimerai que tu rafistoles un peu mes sabres, ils... sont salis par le sang et quelques peu abîmés par les combats. » dit-elle simplement. « Dis-moi ton prix. » ajoute-t-elle en prenant un air déterminé et elle croisa ensuite les bras, attendant une réponse venant du Goron. « Et... je n'ai pas tout mon temps, aussi. »
© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
On se bouge là-dedans!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques du Royaume d'Hyrule :: Le Royaume d'Hyrule :: Région d'Ordinn :: Montagne de la Mort-
Sauter vers: