Royaume d'Hyrule


Le Chaos est partout

Une entité maléfique sème le chaos en Hyrule. La situation est critique. Rendez-vous : EVENT #2

Tops Sites

Scénarios

Kyllan - Lysen - Lyndia - Noé


FORUM RPG MÉDIÉVAL FANTASY
The reign of fire and shadows
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez participer à l'évent 2 qui est ouvert à tous : #2 - L'arrivée des kokiris & chaos en Hyrule
On recherche de nombreux postes vacants comme Link, Urbosa, Impa, Daruk, mais aussi les Prodiges
du Mal : Vlad, Sheila, Verona et Kogha !
Nous manquons cruellement de PEUPLE DU FEU et PEUPLE DU CRÉPUSCULE

Partagez | 
 

 Anju Elzo - Une ombre dans un royaume en déclin

Aller en bas 
AuteurMessage
Anju Elzo
Voir le profil de l'utilisateur
- - -
Avatar : Janet Montgomery
A Hyrule depuis le : 07/01/2019
Messages : 5
❖ Bourse de Rubis : 50

MessageSujet: Anju Elzo - Une ombre dans un royaume en déclin  Lun 7 Jan - 15:47

ANJU ELZO
«  LA CONNAISSANCE EST UN POUVOIR, MAIS ENCORE FAUT-IL LE COURAGE D'APPRENDRE ET LA SAGESSE DE BIEN UTILISER CE QUI FUT APPRIS. »


Partie I - Les généralités

• Prénom(s) : Anju
• Nom(s) : Elzo
• Âge : 25 ans
• Race : Twilis
• Statut social : Noble et célibataire
• Lieu de naissance : Le royaume de Metzli
• Lieu de résidence : Manoir Elzo dans le royaume du crépuscule

• Métier/Occupation : Sorcière et alchimiste
• Alignement : Elzo Couronne

• Equipement : Une dague, sa magie et des potions de soin quand elle en a. Elle a aussi un pic à cheveux, une arme assez peu conventionnel, mais qui peut avoir son utilité entres de bonne-main.
• Magie : Ombre (elle a étudié la magie noire, mais elle évite de l'utiliser au vu des récent événements et des effets secondaire que cela a déjà eu sur son esprit).

• Avatar :Janet Montgomery


Partie II - Psychologie
Anju est une sorcière de la famille Elzo, elle est une femme de la noblesse qui a une certaine expérience des arts de la manipulation et des intrigues. Assez solitaire, elle est agoraphobe, premier signe de la paranoïa qui la touche depuis ces premières tentatives de maîtrise de la magie noire.
Elle a aussi appris a se cacher derrière un masque afin que les signes trahissant ces émotions soient le plus opaque possible et garder son sang-froid quoi qu'il arrive.

Même si elle est une maniaque niveau hygiène, ce qui est assez important en alchimie, et souhaite toujours être présentable et propre sur elle. Si elle doit se salir les mains pour arriver à ces fins, elle n'hésitera pas une seconde.
Elle fait attention à son apparence seulement dans la mesure où elle est devenue le nouveau visage de la famille Elzo auprès de la cour de Metzli.

Anju est une stratège, tout ce qu'elle fait ou dit est réfléchit afin de servir un objectif ou de se protéger.
Son travail à la cour est juste de maintenir le prestige de sa famille, elle n'a aucune soif de plus de pouvoir, juste de connaissance.
Elle est une alchimiste très doué, elle passe ses nuits à faire des recherches sur les monstres ne venant à la cour que pour montrer la présence de sa famille qui subsiste malgré la disparition de la quasi-totalité de ces membres durant les événements du retour de Ganon.

Elle affiche une loyauté envers la couronne, mais sa réelle loyauté va au membre de sa famille en particulier sa sœur, l'une des rares personne de confiance qui lui reste. S'il faut trahir le royaume pour sauver les membres de sa famille, elle le fera.
Son seule défaut personnelle, c'est sa soif de connaissance qui pourrait la mener à ça perte, croyant pouvoir contrôler quelques choses de trop puisant pour elle.

Partie III - Histoire

Chapitre 1 : la naissance d'une seconde héritière.

Il y a 400 ans, il y avait un magicien du nom de d'Odyniros Elzo, se mage avait un rêve, assemblé le plus de connaissance possible. Si au début, il avait commencé à étudié dans les livres comme tout érudit qui se respecte, très vite sa soif de connaissance l'attira vers les pans les plus obscurs de la magie.
Il se tourna vers la magie noire, impressionné par les capacités de cette forme de magie, il finit par devenir de plus en plus accaparé par elle, tenue par une faim insatiable de connaissance.
Il en venue même à faire des tests sur des individus vivants.
Devant, ces crimes, après un séjour dans les geôle d'Hyrule, il fut parmi les premiers à êtres envoyé dans le monde du crépuscule avec sa famille.
Odyniros mourut plus tard, lors du meurtre collectif organisé par la sorcière Metzli, et la famille Elzo quitta ainsi l'un des chapitres les plus sanglant de son histoire.

Le renouveau de cette famille apparut lors du règne des 4 sorcier-rois, cette famille toujours composé de puissant magicien était devenus assez doué pour jouer avec les intrigue de la cour pour parvenir a garder une place solide et confortable au sein de celle-ci.
La transition vers la monarchie sous le règne de Pratima ne fut pas sans sacrifice, mais elle sut jouer ces pions afin de pouvoir devenir un des soutiens à la cour pour la nouvelle reine.
Depuis cette époque, bien que quelques assassina eut lieu, l'héritage des Elzo semble intouchable le jour de la naissance d'Anju.


.................


La jeune Vera était dans le manoir de la famille Elzo, une pièce à côté de la chambre à coucher de ces parents. Elle s'inquiète un peu, elle doit avoir une petite sœur ou un petit frère, mais sa maman est occupé avec la sage-femme.

"- Par les déesses, pourquoi faut-il que se soit aussi long ?"

Elle lève les yeux vers l'homme en train de se plaindre, il s'agit de son père Théobald Elzo, normalement, il est à cette heure en train de faire une ronde d'inspection, il est membre de la garde royal et le plus grand épéiste du monde aux yeux de Vera.
Les cris de douleur de la mère retentis, le visage de Vera devient blanc.

"- Maman va s'en sortir ?"

Son père voit bien dans son regard que la jeune fille est totalement apeuré.
Il se rabaisse à son niveau et lui souri.

"- Ne t'inquiète pas, ta maman est forte. Elle y arrivera."

Le père bien que parlant gentiment à du mal à cacher sa nervosité.

"- Dit papa, se sera un petit frère ou une petite sœur ?

- Je ne sais pas mon ange.


- J'espère que sa sera une fille, c'est nuls les garçons."

Le père se met à rire et lui met la main sur la tête pour lui ébouriffer les cheveux juste entres ces deux cornes.

"- On verra ça mon cœur."

Ce fut un autre bruit qui détourna l'attention du père et de sa fille, a travers la porte, on entendait deux personnes parlait et les cris des pleur d'un bébé retentir.
Quelque seconde plus tard la porte s'ouvrit.

"- Messire Elzo, c'est une fille."

Peu de temps après Vera peut rentrer dans la pièce et peut s'approcher du linge que sa mère tiens dans ces bras.
Sonya Elzo sourie, cette femme viens d'une famille noble désargenté, même si cela n'en a pas l'apparence ce n'était pas un mariage arrangé, son père aurait trouvé meilleur partie ailleurs, mais cette femme avait pour richesse une grande connaissance de l'alchimie ce qui semblait au goût de son père.

"- Approche Vera, viens voir ta petite sœur."

Vera s'approche du linge qui contient une toute petite créature rose avec deux petites cornes, des glyphe bleu et verte marque son buste, une longue glyphe descendant sur la totalité de sa jambe et de son bras droit.

"- Cette choses .... C'est ma petite sœur ? Mais elle est toute potelet."


La mère se met à rire légèrement.

"- Tu était comme ça quand tu es née, les bébés sont fragiles, il faut du temps avant qu'il se renforce.

- Et comment elle s'appelle ?

- Elle s'appelle Anju."




Chapitre 2: Une fratrie assez différente



Véra s'entraîne à l'épée, en tant qu'aîné, elle souhaite apprendre à manier les armes pour prendre la suite de son père dans la garde royal.
Elle répète les mêmes mouvements de base comme chaque matin afin qu'ils soient parfaits.
Un tournoi allé bientôt s'organiser et il fallait que tous soient prêts, car elle comptait y participer en tant qu'écuyer de son père.
La salle d'entraînement était composée de mannequin d'entraînement laissé en bout, car inutilisé et d'une grande zone vide.

Alors qu'elle continue son exercice, Anju accompagné de leur plus jeune frère rentre dans la salle.
Voilà 10 ans qu'Anju était née et elle n'était plus le petit bébé potelet que sa sœur avait connus.
Elle était devenue une petite fille pleine de vie et très curieuse.
Si Véra est une jeune fille sportive, Anju est bien plus cérébral.
Au moins, actuellement, elle s'occupe de leur petit frère agé de 5 ans.
Il aime bien passer du temps avec ces grandes sœurs, à êtres dans leur patte.

- Anju, tu sais, je crois avoir vu un minnish ?


La grande sœur se retourne avec un sourire.

- Ah bon ? Où ça ?

- Dans l'une des vieilles bottes de papa.

Véra sait qu'Anju souri, car elle se moque de lui, les minnish ne sont qu'une légende. Elle lui a dit de les cherchées pour êtres tranquille.

- C'est bien, tu sais les grands ne peuvent pas les voir ?

- Et Véra, elle peut les voir ? Elle est grande aussi.


Anju hausse les épaules.

- Je n'en sais rien. Elle est juste là, tu peux lui demander.

Véra pose son arme d'entraînement et se met à soufflé, la paix est finie.

- Cela fait longtemps que j'en ai plus vu.

- C'est qu'elle est devenue trop vieille maintenant.

Véra se retient de répondre à sa sœur, elle doit montrer l'exemple.

- Mademoiselle Anju et mondamoiseau Olmen, vous étiez caché là ! Venez, arrêté d'embêter mademoiselle Véra. Elle doit s'entraîner pour un important tournoi.

La gouvernante arrive dans la salle.
Elle a la dure charge de surveiller et inculpé les bonnes manières a tous ces enfants.

- Mademoiselle Anju, le tailleur vous attend dans la pièce commune.


Anju fait la moue.

- Je suis vraiment obligé d'y aller.

- Tu veux peut-être en parler avec mère, je suis sûr qu'elle serrais contente de te poser des question sur ce que vous faites toi et grand père.

- C'est mieux que des lettres cachées ?

Vera pose son regard dans les yeux noir de sa plus jeune soeur la défiant du regard.

- Qu'es-ce que tu insinues ?

Anju prend peur, elle n'aime pas quand sa sœur la regarde comme ça.
Anju part en courant vers la direction de la salle où on l'attend.

- Pour votre gouverne, dame Sonya, votre mère, et bien au courant pour ce qui se passe avec votre grand-père et mademoiselle Anju. Vous me parlerai par contre plus en détail de cette histoire de lettre.


La gouvernante lance son regard froid et impérial dans les yeux de la jeune fille donc le regard sur les garçons avait changé depuis son enfance.

-Elle .... Elle a juste lancé ça comme ça, elle a toujours aimé raconter des histoires.

-Elle aime aussi raconter des vérité dérangeante au bon moment pour déstabiliser, cela ne me semble pas anodin, vous en parlerai ce soir avec dame Sonya.




Chapitre 3 : L'apprentis sorcière

Anju marche tranquillement dans une des ailes de la maison familiale.
Le tailleur avait fini de prendre ces mesures et il était temps pour elle de rejoindre son précepteur préféré.
Elle avait en vérité deux précepteurs, sa gouvernante qui devait lui apprendre les usages de la cour et un autres plus particulier qui l'avait prise sous son aile.
L'aile où elle se dirige était l'aile qui sert de laboratoire et d'archive à sa famille depuis leur installation dans le manoir.
Sa maman se rendait souvent dans cette aile afin de parfaire ces talents d'alchimistes ou pour passer des heures a recopié les traités des archives que les ancêtres d'Anju avaient écrit afin que les temps ne les détruisent pas.
Mais ce n'est pas elle qu'Anju va voir.

En rentrant dans la pièce, un homme agé de 60 ans travaille activement à comprendre un traiter de magie possiblement vieux d'une centaine d'années.
Elle s'assoit à côté de lui et observe ces vieux yeux marron fatigué déchiffré le vieux vélin jaunissant.  
Sans quitter des yeux son volumen, il dit :

"- Bonjour jeune magicienne, prête à apprendre ?

- Bonjour grand père, je pense."

Le grand-père lève sa main et lève son doigt vers une pile de vieux livres et lui dit d'un ton impérieux.

"- Range ces livres comme je te l'ai appris.

- Oui Grand-père."


Anju se dirige vers la pile de livres, son grand-père, Thénobactèt Elzo est un des meilleurs alchimistes de la cour et un grand sorcier. Il avait eu deux fils, mais le fils ainé, le seul de la fratrie qui avait des compétences naturel pour la magie a disparu suite à un accident. Thénobactèt vivait depuis dans cette aile a recopié les anciens ouvrages de sa famille. Il n'est même pas sortie pour assister à la naissance de ces petits enfants et l'un des rare lien qu'il avait avec le monde extérieur était Sonya sa belle-fille qui venait l'aider. En échange il lui apprenait quelque petite astuce en alchimie.
Mais quand il a appris que sa petite fille Anju avait des prédispositions naturelles pour la magie, il a tenu à lui apprendre lui-même a la manier correctement, sûrement pour tenter de réparer l'erreur que son fils avait commis.
La première chose qu'il tente d'apprendre à sa petite fille est d'êtres méticuleuse et organisée, deux éléments qui avaient cruellement manqué à son oncle.


Anju se trouve devant la pille de livre, elle observe le livre qui s'empile touchant quasiment le plafond. Elle est bien trop petite pour prendre celui du dessus.
Pas le choix, elle va devoir utilisé la magie.
Elle tend ses bras devant elle et bande sa volonté attirant son attention au livre au-dessus de la pile lui commandant de venir à elle.
Le livre se pousse tous seul poussé par la force invisible d'une ombre et il tombe dans une chute totalement non-naturel jusqu'au bras d'Anju.
Elle se dirige vers la table en regardant le nom de l'auteur, Zeltan Elzo, le fidèle dernier du classement même à l'époque de son grand-père.

Son grand-père rit dans sa barbe, il fait exprès de toujours le mettre au sommet de la pile pour obliger sa petite fille a faire plus d'effort si elle veut finir rapidement. Dans l'ensemble, le but est aussi qu'Anju apprenne le nom de ces ancêtres afin qu'elle sache où chercher selon les spécificités de chacun de ses aïeux.

Anju qui ne se laisse pas impressionné par cela, pose le livre sur la table et se tourne vers la pile, comme seule réponse, elle tente d'en soulever deux. Elle y arrive un peu plus difficilement, mais elle y arrive quand même. Cette réussite la pousse à tenter de surpasser la charge et de commander aux ombres de soulever quatre gros livres. Elle se concentre, bande toute sa volonté, arrivée a soulever et a maîtrisé le déplacement de 4 objets en même temps n'est pas un exercice particulièrement facile pour une enfant. Cela demande pas mal de concentration.
Les livres se soulèvent plus difficilement et se dirigent plus lentement vers elle. L'un des livres qu'elle vient de soulever est un des premiers de la liste en général, elle repose les autres sur le bureau laissant ce dernier planait au-dessus d'elle. Elle va ensuite diriger le livre grâce à sa volonté vers l'étagère que son grand-père a déranger pour l'exercice.
Elle continue ainsi au rythme de 4 par 4 à ranger, mais elle passe rapidement a 2 puis à un livre à la fois, avant de tous finir à la main avec un gros mal de crâne.

Une fois son rangement finit son grand-père se lève et se dirige vers elle.

"- Va à ton rythme ne laisse pas la situation te pousser. Ne confonds pas vitesse et précipitation.

- Mais vous m'avez dit que seuls les fainéants se contentent d'estimer leur limite.

- Certes, mais il y a dans les sortilèges de lévitation deux façons de faire venir la fatigue, par le nombre d'objets et par la durée d'utilisation. Tu dois toujours savoir quel sont les contrecoups de tes sorts et bien jaugé si tu es vraiment en l'état de l'utiliser, ne pas aller à te donner mal au crâne pour te prouver quelques choses. Chaque geste doit être mesuré, dans le juste-milieu entres le courage et la prudence.


- Bien grand père.

- Va te passer de l'eau fraîche sur le visage et reviens vite, pour rester dans la prévention nous allons voir les bases de l'alchimie."


Le visage de la petite fille s'illumine.

"- Bien grand père."

Elle se met à courir vers la porte pour aller rejoindre la fontaine du jardin afin d'y plonger sa tête.

"- Et prend quelques choses pour t'attacher les cheveux."

La gamine lui répond par un hochement de tête et elle ferme la porte après s'y êtres engouffrés. Thénobactèt laissait seul sourit, cette soif d'apprendre fait plaisir à voir. Elle est comme son oncle au même âge, jeune et impatiente.



Chapitre 4 : Le fleau qui brise le foyer appelle à la vaillance


Anju s'active à fabriqué de la potion rouge, appliqué en cataplasme ce gel peut soigner plus facilement certaine blessure.
Les compétences en alchimie de la sorcière lui permettent de fabriquer efficacement cette potion, mais pas suffisamment pour la consommation industriel donc l'armée du royaume de Metzli avait besoin.
La salle d'entraînement avait même été reconvertit en laboratoire et la salle de réception du manoir avait était transformé en salle de soin léger.
La famille Elzo avait aux débuts des événements mis a la disposition certaine de ces ressources au royaume, bien que certaines nobles, mauvaises langues ni on vue qu'un moyen de dorer l'image des Elzo et de profiter de l'opportunité politique que proposer de telle action afin d'avoir une meilleure place à la cour.
L'aide accordée notamment par les compétences de Thénobactèt et de sa petite fille Anju se sont montré un bon nombre de fois efficace. Le laboratoire avait servi à concentrer une bonne partie des efforts de la recherche que permettait les alchimistes et sorcier du royaume de crépuscule, mais entres les réticences de beaucoup et le petit nombre de personne face à l'ampleur des événements, la situation reste préoccupante et une entraide avec les savants du royaume d'Hyrule semble de plus en plus obligatoire.

Anju se retrouve avec un pot de crème de couleur rouge et se dirige vers la salle de loin léger où l'attend des soldats blessé.
Leur blessure ne sont pas très grave, mais il faut qu'il rejoigne le front au plus vite.
C'est alors qu'elle venait de soigner le dernier soldat que Vera arrive.
Il y a bien longtemps que les deux sœurs ne se sont pas vue, pas depuis la disparition de leur parent enlevé durant une mission a l'extérieur, nul ne sait où il se trouve, mais Anju sent que cette visite n'est pas juste par courtoisie.
À peine sa sœur est arrivée qu'elle se retire toutes les deux dans une salle à part pour discuter en privé, les servantes reprenant la tache d'Anju.
À peine sont-elles rentrées dans la salle qu'Anju perd immédiatement son sourire, ces traits prenant une apparence plus sérieuse.

"- Bonjour Véra, je sais que tu n'es pas là pour me demander comment je vais. Quelle mauvaise nouvelle suffisamment grave à put arriver pour qu'on t'accorde une permission pour venir nous en faire part."

Véra regarde sa sœur étonnée. Anju ne sait pas manié d'épée, mais sa langue et son esprit sont plus transperçant qu'une lame. La membre de la garde royale se ressaisi vite, sa sœur est une sorcière, elle doit avoir un genre de sixième sens pour ce genre de chose.

"- Anju.... Je suis désolé.... Notre frère a disparu lors de la mission humanitaire qu'il avait orchestrée."


Anju prend la nouvelle comme un coup de poignard, elle reste droite, mais son visage vire dans les couleurs pâles.

"- Je vois. Nous sommes donc seules désormais.

- Anju comment peux-tu juste répondre ça dans des moments pareils ?"


Véra, la guerrière, a haussé la voix contre sa sœur alors que des larmes coulent sur ces joues.

"- C'est parce que contrairement à toi, elle a dû apprendre à contrôlé ces émotions et à porter des masques."

Les deux jeunes femmes se tournent vers la voix, un vieil homme de 75 ans rentre dans la pièce.

"- Grand-père que fait vous là ?

- Maitre, vous devez vous reposer.

- Je suis chez moi, Véra et je vais bien Anju. Je sais que cela peut paraître insensible, mais nous devons agir tout de suite, malgré la nouvelle de la disparition de votre frère."

Anju garde son visage impassible et Véra semble choquée de ce qu'elle entend. Elle n'avais que peu connus son grand-père contrairement à Anju, elle le voit comme un homme apathique, mais pragmatique.

"- Je vois ce que vous voulez dire, je vais devoir remplacer mon frère à la cour et agir de façons plus direct."

Véra se tourne vers sa sœur, ce genre de comportement la dégoutte, elle refuse de croire ce qu'elle vient d'entendre, à peine la nouvelle de la disparition de son frère arrivé, elle a déjà comme idée de le remplacer.

"- Mais Anju.... Comment oses-tu ?

- Véra cela suffit....."

Le grand-père se rapproche de sa petite fille.

"- Tous comme ton père, tu veux jouer l'héroïne protectrice du royaume, mais cette guerre ne se gagnera pas uniquement par de belles prouesses guerrières.


- Je .... Je .......

- As-tu oublié quel est ton sang, de quel rang, tu es ?
Tu es une Elzo, une des plus nobles et respectables familles de sorcier du royaume de Metzli.
Tache de te rappeler que notre loyauté va uniquement vers la prospérité et la pérennité de notre nom, non vers des idéaux ridicule, mais bien vue comme l'honneur et autres de c'est fadaise."


Véra sert les poings, elle n'ose rien dire face à son grand-père.

"La situation n'a jamais été aussi mauvaise, alors tache de prendre exemple sur ta sœur et d'affronter le problème en face au lieu de laisser tes sentiments se mettre au milieu de ton jugement. Si tu veux sauver ton frère et tes parents ne les enterre pas tout de suite, nous allons avec de la chance réussir à trouver un moyen pour les sauver, mais tu dois garder espoir et ne pas te morfondre. Le temps nous est précieux, ne le gâche pas."

Il se tourne ensuite vers Anju.

"Il va falloir que tu t'habilles correctement et que tu ailles te reposer."

"- Pas trop me reposer maître, je ne suis pas sensé être en pleine forme, mais effondrer par la nouvelle."


- Tu es la digne fille de ta mère, prompt à manipuler pour atteindre ton objectif. Maintenant faite votre rôle, Anju, je m'occupe des servantes et du manoir, va conquérir ta place. Pour la gloire de l'héritage d'Odyniros."

Véra prend une chaise et s'y assoit.
Le grand-père retourne dans la salle d'où il est venu.

"- Comment mère.... Manipulé ?"

Anju vient s'asseoir à côté de sa sœur.

"- Mère...... n'est allé avec père que pour son nom et notre bibliothèque, c'est Thénobactét qui a permit le mariage après avoir discuté avec elle."


C'est un autre coup que Véra se prend dans la poitrine.

"- Alors toute notre histoire se résume à des choix politiques et a de la manipulation ?

- Nous sommes à la cour, les familles nobles même la plus "vertueuse" de ce royaume ont leurs petits secrets inavouables."

Le silence s'instaure entres les deux sœurs, avant qu'Anju le brise et se lève.

"Je suis désolé Véra, je vais devoir te laisser, j'ai travaillé une bonne partie de la nuit et je vais dormir un peu avant la journée de demain où je vais devoir me présenter à la cour reprendre les taches de notre frère."

Anju se dirige vers la porte et va tourner la poignée pour se diriger vers sa chambre.

"- Attend Anju !"


La sorcière stoppe son geste et se tourne vers sa sœur.

"- Oui, Véra ?

- Je sais que c'est toi qui as fait en sorte que notre maison aide les blesser et qui a énormément travailler afin que nous produisions des potions rouges et des potions bleus. Dernièrement la rumeur court que cela ne serrais que politique, dit moi si c'est vrais ou non ?"

Anju regarde sa sœur dans les yeux.

"- Tu sais bien ce que je pense de la plèbe, je n'ai jamais aimé les grands bains de foule...."

Véra baisse la tête, sa sœur est devenue un monstre.

".... mais à situation désespérée, mesure désespéré. Je ne pouvais pas rester les bras croisés alors que notre armée se faisait décimer par manque de soin, et quitte à soigner l'armé autant soigné les civils par la même occasion. Je ne suis pas insensible non plus."

Véra sourit et lève elle aussi.

"- Et bien, tu n'es pas la seule à avoir un devoir à remplir, va faire ce que tu as à faire à la cour, je me charge de tuer ces créatures. Puisse les déesses veillées sur toi."

Véra sort de la salle laissant Anju seule avec ces pensées. Ses yeux baignent dans la mélancolie et la tristesse.

"- Fait attention à toi ma sœur, après toi, il ne me reste plus personne."


Partie IV - Pouvoirs, capacités, armes
Anju possède une dague qui lui sert plutôt a récupérer des éléments alchimiques en éventrant les monstres qu'à vraiment se battre. Elle a aussi un pic à cheveux en bronze finement ouvragé, qu'elle peut projeter et contrôler en l'air grâce à un de ces sorts.

Ces capacités en alchimique sont assez développé, elle connaît différentes potions et poisons et a aussi une bonne connaissance de l'anatomie des monstres (a force de les dépecer).
Elle est capable de produire des potions rouges et bleu, ainsi que des potion contre-poison capable de contrer les effets du poisons des Skulltula, si elle a les bons ingrédients et de quoi faire de l'alchimie sous la main.

Pour la magie, elle a, il fut un temps, tenté d'apprendre à maîtriser la magie noire, mais sa sœur, sa mère et son grand-père ont appuyé afin qu'elle arrête. Elle devenait paranoïaque et aggrésive envers le monde qui l'entoure (même si sa capacité de se téléporter et d'apparaître dans un nuage de fumée noire était très classe).
Cela lui a tout de même donner une certaine expertise dans la matière.
Elle a découvert que les messager twili était des twilis pervertit par la magie noire, ce qui lui a prouver qu'elle a bien fait d'arrêter, elle cherche actuellement activement un processus pour inverser et purifier les messagers afin qu'il retrouve leur apparence d'avant, en vain.

Elle maîtrise actuellement la magie de l'ombre :

- Elle est capable de porter par télépathie des objet et des êtres vivant tant que le total de ce qu'elle soulève ne fait pas le double de son poids. Elle ne peut pas soulever plus de 4 objets simultanément sans êtres vidé après, car chaque objet lui demande de l'énergie selon les mouvements qu'elle lui fait faire ainsi que le poids de l'objet.

- Elle peut se couvrir dans un voile d'ombres et prendre une sorte de forme différente, dans la nuit ou l'obscurité éternelle du crépuscule, on peut facilement la confondre avec un arbre, ou un rocher. Elle profite juste de l'ombre aux alentour pour créer une illusion d'un objet. En pleine journée, ce pouvoir est totalement inutile, car il y a trop de lumière pour cacher sa présence ainsi.



Partie IV - Joueur
• Pseudo(s) : Aequ
• Fuseau horaire : Paris
• Avez-vous déjà joué à Zelda ? : Zelda, c'est bien le mec avec le bonnet de nuit vert sur la tête ? :P
• Comment êtes-vous venu jusqu'ici ? : J'ai vue de la lumière et je suis rentrée /SBAF/ je suis juste tombé dessus en cherchant sur google XD

• Votre avis sur le forum ? : Le contexte est sympa, mais je ne suis pas arriver au meilleur moment XD

by Jézabel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayalea Palaën
Voir le profil de l'utilisateur
- Peuple du Vent -
Membre de la Garde Royale
Avatar : Nina Dobrev
A Hyrule depuis le : 18/04/2018
Messages : 369
❖ Bourse de Rubis : 615
Localisation : Quelque part dans le ciel ou ailleurs
Emploi/loisirs : Garde royal d'Hyrule

MessageSujet: Re: Anju Elzo - Une ombre dans un royaume en déclin  Mar 8 Jan - 10:16

Bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anju Elzo
Voir le profil de l'utilisateur
- - -
Avatar : Janet Montgomery
A Hyrule depuis le : 07/01/2019
Messages : 5
❖ Bourse de Rubis : 50

MessageSujet: Re: Anju Elzo - Une ombre dans un royaume en déclin  Mar 8 Jan - 20:14

Merci ^^

_________________

Ipsa scientia potestas est, sed virtute ac sapientia bene utitur litteris eruditus lin erat.


Je parles comme ça:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xanto Odair
Voir le profil de l'utilisateur
- Peuple Twili -
Conseiller de Midona
Avatar : Colin O'donoghue
A Hyrule depuis le : 05/05/2018
Messages : 202
❖ Bourse de Rubis : 716
Localisation : Chateau d'Hyrule
Emploi/loisirs : Conseiller du Royaume du Crépuscule, et son futur Roi

MessageSujet: Re: Anju Elzo - Une ombre dans un royaume en déclin  Sam 9 Fév - 13:43

Honte à moi, à force de passer en invité je ne t'ai même pas souhaité la bienvenue caché
So, bienvenue par ici, et j'adore ta fiche Wink Nous faudra un liens entre Twilis et mages x)

_________________


   
My sword is yours, against everyone

   
But this knife in your back, it's only mine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anju Elzo
Voir le profil de l'utilisateur
- - -
Avatar : Janet Montgomery
A Hyrule depuis le : 07/01/2019
Messages : 5
❖ Bourse de Rubis : 50

MessageSujet: Re: Anju Elzo - Une ombre dans un royaume en déclin  Mar 12 Fév - 11:41

Merci, mon seigneur Odair, bien sûr un lien entres mage twili pourrait êtres sympa, surtout que je ne suis pas quelqu'un de totalement loyal bon ^^

_________________

Ipsa scientia potestas est, sed virtute ac sapientia bene utitur litteris eruditus lin erat.


Je parles comme ça:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Anju Elzo - Une ombre dans un royaume en déclin  

Revenir en haut Aller en bas
 
Anju Elzo - Une ombre dans un royaume en déclin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"
» CARTES OMBRE DANS LE DECK
» Parasite de l'ombre
» [Fan-fiction] les toa mata entre dans la royaume de makuta version marrante
» Les changements de la V7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques du Royaume d'Hyrule :: Gestion des personnages :: L'Eveil :: Fiches en cours-
Sauter vers: