Royaume d'Hyrule


Souffles de rumeurs à Hyrule

Un vent de rumeur souffle dans tout Hyrule et autres horizon qu'un évent important se prépare...

N'oubliez pas de voter toutes les deux heures aux tops sites et commenter peut-être le sujet de PRD



Forum RPG Médiéval Fantasy inspiré de The Legend of Zelda dans un contexte revisité accessible à tous.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (zorua) Je vois que tes poches seront malencontreusement vider ce soir, à minuit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: (zorua) Je vois que tes poches seront malencontreusement vider ce soir, à minuit.    Jeu 4 Jan - 18:44

Zorua Karadretch
« like glitter and gold »


Partie I - Les généralités

• Prénom(s) : Zorua, il se demande encore ce qui leur a pris à ses parents de l’appeler comme ça. On dirait qu’ils étaient complètement cuits, qu’ils parlaient de poissons et d’un coup « Oh ! On va l’appeler Zorua ». Et on s’étonne encore qu’il soit constamment blasé.
• Nom(s) : Un nom de famille impossible à écrire comme il faut : Karadretch. C’est souvent la fin qui pose problème. On ne sait jamais où coller le “r”, si c’est un “c” ou un “s” qu’il faut mettre. Cela dit, le plus souvent, il arrête les présentations à Zorua donc si vous ne retenez pas son nom de famille, tant pis.
• Âge : 35 ans et toutes ses dents. Il est bien conservé me direz-vous, mais c’est surtout parce qu’il cache bien son jeu. Heureusement pour lui d’ailleurs, sinon ça ferait un bail qu’il se ferait déplumer.
• Statut social : Fidèle serviteur de la royauté du château, il passe cependant peu de temps dans celui-ci car il est plus souvent envoyé sur les routes pour espionner les contrées voisines. Ce n’est pas vraiment l’avenir qu’il souhaitait, mais c’est déjà mieux que rien.
• Lieu de naissance : Il est né dans le Village Piaf, dans la région d’Hébra. Il ne garde pas vraiment de bons souvenirs du village dont il venait, il s’y ennuyait la plupart du temps.
• Lieu de résidence : Officiellement, il vit avec son seigneur au château d’Hyrule. Officieusement, il passe la plupart du temps à dormir à la belle étoile et à user de ses ailes en guise de couverture. Ça le rassure de voir le ciel lorsqu’il dort.

• Métier/Occupation : Il est Diseur de Bonne Aventure. C’est drôle, mais ses prédictions sont le plus souvent exactes. Pourquoi ? Parce que ce métier n’est qu’une couverture, et qu’il fait souvent en sorte que ses prédictions soient justes, notamment en les mettant lui-même à exécution. On le considère souvent comme un charlatan, un ivrogne et pourtant, c’est un Espion fidèle à la Princesse d’Hyrule qui sait tirer son épingle du jeu et qui est beaucoup plus malin qu’il n’y paraît.
• Alignement : C’est un héros, à sa manière du moins.

• Equipement : Zorua possède un arc, avec un carquois et des flèches bien sûr –c’est mieux quand on veut tirer avec. Il est plutôt bon. Mais ce qu’il y a de plus étonnant avec lui, c’est qu’il tire mieux à l’arc bourré qu’à jeun. Et lorsqu’il ne se sert pas de son arc pour attaquer, il le fait avec son fouet. Oui-oui, Zorua se bat avec un fouet, y a de rien de tendancieux là-dedans. Ça change de la gent féminine dominatrice, non .
• Magie : Il ne maîtrise aucune magie. Il n’a pas la patience pour apprendre et il n’a pas non plus attendu que ses parents l’initient.

• Avatar : Billie Joe Armstrong


Partie II - Psychologie
Difficile à dire. Zorua est tel le vent : imprévisible. Tantôt sérieux, tantôt plaisantin, il a pourtant quelques traits de caractère qui reviennent régulièrement chez lui. À commencer par son attitude. Hors, de son dévouement total à son seigneur, il est un électron libre et solitaire. Il n’est pas désagréable, oh ça non ! Il fait partie de ces types sympathiques qui disent bonjour dans la rue, qui grognent, ou qui savent se faire discret dans la foule parce que pas un mot ne traverse leurs bouches. Enfin discret, si on oublie ses grandes ailes noires corbeaux dans son dos. Il ne cherche pas spécialement à les cacher. Tout, comme il n’autorise pas n’importe qui à les toucher. Il a appris à rétorquer depuis son plus jeune âge, depuis qu’il a volé jusqu’à la citadelle d’Hyrule pour fuir son village. Bête de foire durant son adolescence, il a appris à ses dépens à ignorer tout. À commencer par les hardis gaillards qui ont une grande gueule, mais rien dans le cerveau. D’où le fait qu’il affiche toujours une attitude calme et sereine. Une attitude qui masque une méfiance toujours en alerte et qui le rend très réactif en cas d’attaque. Au fond, ce genre de réactivité témoigne aussi d’une peur. Zorua ne le dit pas sur tous les toits, mais il a affreusement peur et de tout. Il ne sait pas aimer les Hyliens, les Zoras ou les Gorons. Tout, comme il ne sait pas les détester. Il se contente de les rouler dans la farine avec de faux vrais présages pour avertir de sa prochaine venue en cachant sa plus grande honte : celle d’aimer les hommes. De rares femmes arrivent à l’émoustiller, à le rendre séducteur et doux comme un chaton. Mais c’est avec les hommes qu’il est le plus tact et plus le souriant. Pour oublier ce vilain défaut, il boit. Il boit énormément et il mute lorsqu’il a bu. Déjà, il ne tient pas de debout, il vacille. Mais il croasse plus fort, ose l’attaque et sort le fouet pour faire peur et se moquer. Il s’amuse beaucoup lorsqu’il est ivre, mais le plus alarmant, c’est qu’il est davantage concentré soûl qu’à jeun. Parce qu’il titube tellement qu’il devient difficile à saisir, sauf si on l’invite sur une paire de genoux pour se poser. Il perd toute sa dignité, toute son attitude gentleman pour une personne vulgaire et moqueuse. Voir arrogante, ça dépend des soirs.

Partie III - Histoire
Il se souvient. De chaque ruelle du Village Piaf dans lequel il est né. Ne vous méprenez pas, son cœur n’y a jamais vraiment été. Oiseau de mauvais augure, ses ailes toutes noires avaient le don d’attiser la curiosité des autres habitants du village. Sa mère le prenait dans ses bras pour le cacher et le réconforter, mais Zorua ne comprenait jamais pourquoi. Pourquoi il le regardait ainsi ? Et surtout, pourquoi l’avaient-ils appelé ainsi ? Zorua… On dirait une vilaine moquerie pour un oiseau noir. Où sont passées ses couleurs ? Ces couleurs si chaleureuses et propres au peuple des Piafs ? C’est comme si, dès sa naissance, les déesses l’avaient affublé d’une tâche dont il ignore encore. ☆ Avec le temps, il a fini par devenir ce qu'ils l’accusaient d'être : un paria, un rebelle, un révolutionnaire. Ses parents avaient de plus en plus de mal à s’entendre et dans la demeure familiale, les tensions étaient énormes. Son père s’était mis à boire et à tromper. Zorua lui se contentait de jeter des coups d’œil mauvais par-dessus son épaule. Son père… Une honte. Il n’avait pas d’autres mots pour le décrire. Il faisait toujours son possible pour lui échapper et s’en aller. Il préférait voler et aller à son terrain d’entraînement cacher pour s’exercer au tir à l’arc et au fouet en douce. Il ne voulait pas devenir facteur ou bien vulgaire paysan. Il voulait devenir quelqu’un, un héros. Tout le contraire de ce que son patriarche était finalement. Il voulait offrir une belle vie à sa mère qui avait le courage de le supporter. Alors, Zorua voulait entrer dans l’armée d’Hyrule. Il voulait rejoindre la citadelle, il voulait protéger et servir. Devenir chevalier aurait été merveilleux. Mais il fallait l’accord du paternel pour cela. ☆ Il avait pris son courage à deux mains, et il avait profité d’une rare occasion où ils étaient tous autour de la table pour en parler. Dès les mots “intégrer” et “armée” ont été prononcés, Zorua avait bien vu dans le regard de son père que cela virait au rouge. Il avait seulement treize ans et maintenant qu’il y pense, son père n’avait pas tout à fait tord. L’extérieur était dangereux, il risquait de se faire déplumer à tout moment. Mais il était têtu, même à cet âge. Il a pris son arc, ses flèches et son fouet. Il a déployé ses ailes puis il est parti en direction de la capitale pendant la nuit. Son père n’a jamais cherché à le poursuivre. Sa mère devait sans doute le pleurer. Alors il se réconfortait. C’était pour leur bien. ☆ Il ne tenait pas aussi bien la distance à l’époque que maintenant. Ses ailes ont commencé à faiblir dès qu’il avait franchi les limites du territoire Piaf et Zorua s’est effondré dans les plaines d’Hyrule en pleine nuit. Épuisé et seul, il doit son salut qu’à un chevalier qui revenait de voyage et qui a retrouvé le volatile effondré sur sa route. Il l’a ramassé de sa main de fer puissante et il l’a posé sur son cheval en continuant son chemin à pied pour lui laisser la place. Le piaf s’est réveillé dans des appartements luxueux, et un Hylien de son âge se trouver à ses côtés, souriant. C’était Azanor, fils du chevalier qui l’avait secouru, à peine plus âgé que lui. Zorua lui a souri avant de rapidement déchanter lorsque les paroles innocentes d’Azanor ont atteint ses oreilles. S’il est ici, en bonne santé, soigné, avec ses ailes remises en forme, c’est uniquement parce que le chevalier a décrété qu’il serait son serviteur pour lui éviter les cachots. Azanor était content d’avoir un nouvel “ami” à ses côtés pour l’occuper, mais ce n’était pas un plaisir partagé. ☆ Sir Altaric, tel était le nom du père d’Azanor, avait cependant rattrapé le coup et il s’était montré tendre finalement avec l’oiseau tombé du nid. Zorua de son côté n’avait pas lâché l’affaire. Au contraire, il était plus proche de l’armée que jamais. Il continuait de s’entraîner à la maîtrise de ses armes. Son bienfaiteur l’a surpris une nuit et au lieu de lui faire la morale, il s’est joint à lui. Avec le temps, il était devenu son mentor. Zorua grandissait et devenait un beau jeune homme. Il virevoltait dans le vent, faisait preuve d’une agilité déconcertante dans ses cabrioles. Azanor était devenu à son tour chevalier et il le regardait faire avec un petit sourire de défi. Zorua se moquait de lui, de son armure trop lourde et de son allure de Goron endimanché. Il avait beau être le fils de son Seigneur, il ne manquait pas de croasser quelques railleries à son égard pour le chercher un peu. Il y avait quelque chose de fusionnel entre eux qui n’échappait pas au regard d’Altaric et qui l’inquiétait. Quelque chose de fusionnel, un lien puissant. Il ne savait pas s’il devait en sourire, ou bien s’interposer. ☆ Durant une bataille, leur modèle a perdu la vie et ce fut une déchirure pour Zorua. Il était abattu, sur les genoux et ses ailes ont cessé leurs bruissements. Derrière Azanor, lorsque l’enterrement avait été terminé, il avait posé une main qui se voulait réconforte sur son nouveau seigneur. Il ne pouvait pas l’aider à le ramener, mais il pouvait l’aider à le venger. La perte de son tuteur a entaché sa conduite quelque part. Il essayait d’être droit, mais il noyait son chagrin dans l’alcool et la plaisante compagnie. Il s’arrêtait, et c’est comme s’il sentait le regard du chevalier pesait sur lui. ☆ Doué avec les cartes de tarot et le charabia, il a proposé ses services d’espionnage auprès des membres du conseil tout en prédisant le retour d’une ombre funeste. Même pour arriver à ses fins, il était prêt à baratiner les têtes les plus puissantes. Il s’est mis à parcourir le pays, revenant de temps en temps pour Azanor afin de prendre de ses nouvelles et de s’assurer que tout allait bien. C’est ce qu’il fait encore aujourd’hui d’ailleurs, et il lui cache bien des choses. Comme ses inquiétudes concernant le retour de Ganondorf, la sécurité de la Triforce et l’agitation des déesses. Son regard se tourne parfois vers l’horizon pendant qu’Azanor lui parle et il sert le pendentif qu’il tient de sa mère. L’une de ses plumes. Il espère qu’ils vont bien et qu’il pourra leur revenir avec de bonnes nouvelles.

Partie IV - Pouvoirs, capacités, armes
Grâce à ses ailes dans le dos, Zorua peut voler sur une assez longue distance. Avec ses trente-cinq au compteur à battre son plumage pour ramener les informations, autant dire qu’il a développé son endurance. Il peut couvrir la distance Citadelle d’Hyrule et Désert de Gerudos sans avoir à s’arrêter. Enfin si, pour faire le retour bien sûr. Comme quoi, ça ne sert pas qu’à faire joli les ailes. Il remercie ses racines Piafs pour ça. Parce qu'étant donné qu’il est malade à cheval, il n’aurait pas pu faire une distance aussi vite à pied.

Karadretch ne possède cependant aucune faculté dite magique. Non pas qu’il n’en a pas la possibilité, mais disons plutôt qu’il ne s’est jamais vraiment intéressé à ce genre de pratique.

Du coup, il se rattrape sur la maîtrise des armes et à commencer par l’arc. C’est un très bon archer qui rate rarement sa cible, surtout quand il prend de la hauteur dans le ciel pour surprendre et affaiblir sa proie. Son carquois se trouve à sa ceinture. Une habitude qu’il a prise durant ses entraînements puisque ce dernier gênait ses ailes pendant son vol. Il possède également des gants d’archers en cuir pour protéger ses phalanges des frottements de ses flèches. Il sait aussi maîtriser le fouet et il est accroché à sa ceinture sur le côté opposé à son carquois. Il s’en sert surtout pour immobiliser et arrêter les fugitifs qu’on lui aurait demandé de ramener au château. Il peut aussi s’en servir pour sévir et dans ce cas, il faut bien s’accrocher, car Zorua sait arracher la peau du dos avec ses coups. Il ne les ménage pas, surtout quand la colère l’envahi. Dommage qu’il n’est pas la carrure d’un bourreau, il aurait été bon dans ce domaine.


Partie IV - Joueur
• Pseudo(s) : Shirosaki
• Fuseau horaire : Français, même si on pourrait prétendre le contraire vu mon rythme de vie  mouhahaha
• Avez-vous déjà joué à Zelda ? : Non. Bien sur que oui, quelle question. J'ai joué à *remonte ses manches* : Minish Cap, Ocarina Of Time, Majora's Mask, Twilight Princesse (les 2 là, je les ai pas fini), Phantom Hourglass et Spirit Track. Ceux pour qui j'ai la console, so  nyahaha
• Comment êtes-vous venu jusqu'ici ? : J'ai suivi un petit lapin blanc dans un terrier, il m'a poussé et puis badaboum, me voilà  hehe ou j'ai juste suivi le projet sur PRD /PAN

• Votre avis sur le forum ? : Il est très cool  heart3 Après, je pense qu'au niveau du graph, ça fait beaucoup de bleu mais sinon c'est pas grave, c'est du chipotage  nyahaha

by Jézabel
Revenir en haut Aller en bas

✦ Fondatrice ✦
- Peuple Hylien -
Princesse Souveraine d'Hyrule

avatar
✦ Fondatrice ✦- Peuple Hylien - Princesse Souveraine d'Hyrule

Avatar : Emilia Clarke (Daenerys)
Messages : 535
Bourse de Rubis : 736

Date d'inscription : 17/10/2017
Localisation : Au château d'Hyrule

MessageSujet: Re: (zorua) Je vois que tes poches seront malencontreusement vider ce soir, à minuit.    Dim 7 Jan - 10:49

Validation

Bienvenue à Hyrule
Une belle fiche que voilà !  love2

Je te donne ma bénédiction et te valide afin que tu puisses faire parti du fier peuple d'Hyrule.  zelda
Vas, ta Destinée t'attend et de nombreuses aventures aussi.  heart4
N'oublie pas d'aller recenser ton avatar, tu peux maintenant faire ta fiche de liens et ta fiche de suivi RP's. N'oublies pas aussi que nous avons un système de monnaie, les Rubis affichés sur ton profil, tu trouveras les informations ici pour mieux te familiariser avec.   heart4
Désormais la voie du RPG à Hyrule s'ouvre à toi, tu peux passer dans le flood pour mieux t'intégrer au forum  oui oui Tu pourras également participer aux diverses animations qui seront organisés sur le forum désormais   love7

Je te souhaite un excellent jeu sur Hyrule et si tu avais besoin d'aide, n'hésites pas à nous solliciter, nous serons là pour te guider, comme notre jolie petite fée Navi.

navi1 zelda3  

_________________

LA COURSE DU TEMPS EST CRUELLE. NUL NE PEUT LA MODIFIER. SEULE LA MÉMOIRE DES JOURS ANCIENS N’EST PAS ALTÉRÉE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-dhyrule.forumactif.com
 
(zorua) Je vois que tes poches seront malencontreusement vider ce soir, à minuit.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume d'Hyrule :: Flood :: Archives :: Archives fiches-
Sauter vers: