Royaume d'Hyrule


Le Chaos est partout

Une entité maléfique sème le chaos en Hyrule. La situation est critique. Rendez-vous : EVENT #2

Tops Sites

Scénarios

Kyllan - Lysen - Lyndia - Noé


FORUM RPG MÉDIÉVAL FANTASY
The reign of fire and shadows
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez participer à l'évent 2 qui est ouvert à tous : #2 - L'arrivée des kokiris & chaos en Hyrule
On recherche de nombreux postes vacants comme Link, Urbosa, Impa, Daruk, mais aussi les Prodiges
du Mal : Vlad, Sheila, Verona et Kogha !
Nous manquons cruellement de PEUPLE DU FEU et PEUPLE DU CRÉPUSCULE

Partagez
 

 De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch]

Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité ❞
Invité

De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch] Empty
MessageSujet: De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch]  De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch] EmptyMar 9 Jan - 23:17

De flèches et d'étoiles
Une dure journée de plus s'était achevée pour l'Hylien. Logeant comme par habitude dans les appartements du château qui lui avaient été offerts - en raison de ses fonctions -, il essayait, tant bien que mal, de se laisser aller dans les bras de Nayru. Étendu sur les draps dont il ne s'était pris peine de se recouvrir, le regard givre du chevalier restait ainsi fixe contre le haut mur. Le pénombre avait plus ou moins englouti la pièce, là où seul l'astre de la nuit éclairait encore quelque peu l'intérieur de celle-ci. Ses mains, qui s'étaient placées en second oreiller pour l'arrière de son crâne, ne lui procuraient maintenant plus le même confort qu'elles eurent procurés à leur début. Ce pourquoi il les retira finalement, non sans laisser un profond soupir s'échapper d'entre ses lèvres.

Link paraissait véritablement anxieux sur l'avenir. Ses journées se faisaient toujours de moins en moins de repos aux côtés de la princesse. Il ne saurait dire parfois si elle l'appréciait ou le haïssait. Toujours était-il que cette dernière option était la plus perturbante à imaginer à l'esprit du jeune homme. Il ne faisait qu'en plus grande partie exercer les tâches qui lui avaient instauré, sans pourtant jamais vouloir nuire à la vie de son altesse.  Les "querelles" fortuites qu'il subissait laissaient à chacun un arrière-goût en bouche, dont il n'espérait qu'au plus vite se débarrasser. La manière de résoudre celles-ci lui en échappaient cependant l'esprit. Il ne pouvait plus faire qu'endurer. Chose étant sûr qu'il fut encore bien loin d'abandonner, une idée qui ne lui frôlait pas l'esprit.

Ajouté à cela, l'Enfant-sans-Lignage subissait de nouveau récemment les mêmes et sombres cauchemar qui l'avaient hanté il y eut plusieurs années. Son cœur ne cessait de l'avertir d'un terrible danger qui planait au-delà d'Hyrule. Chose plus inquiétante encore à ses yeux était que ses ténèbres commençaient lentement à prendre la forme... d'un homme. Il ne reconnaissait jamais la silhouette bien qu'il s'y sentait pourtant mystérieusement rattaché.

C'est ce flot de pensée qui le poussa à basculer pieds hors de son lit. Le chevalier enfila chacune de ses bottes en cuirs, attrapant d'une main le fourreau de sa lame, puis se relevant. Il s'était dirigé hors de ses appartements avec l'unique désir de se vider l'esprit. Sujet dont il s'était déjà trouvé parfait moyen pour y répondre. Traversant les couloirs déserts, l'Hylien était parti se munir d'un arc et d'un carquois, suite à quoi il aurait fait route vers l'aire d'entraînement du château.

Seulement, c'est en arrivant peu à peu sur les lieux qu'un bruit vif résonnait à son ouï, suivis d'un autre plus sourd et vibrant. Une flèche avait été décoché, signalant pour sa plus grande curiosité la présence d'une personne sur ces lieux. Link déboucha finalement du dernier couloir qu'il empruntait, foulant lentement l'herbe de l'aire, ses yeux jetés sur la silhouette armé qu'il apercevait.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité ❞
Invité

De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch] Empty
MessageSujet: Re: De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch]  De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch] EmptyMer 10 Jan - 0:03


De flèches et d'étoiles
link et zorua

« On ne voit pas plus revenir la parole échappée de la bouche que la flèche échappée de l'arc. »
L’eau s’écoulait le long de son visage, ses yeux clos. Il pensait à sa prochaine quête, à son prochain voyage. Il réfléchissait à la demande de son seigneur. Fais-toi pardonner en me ramenant une pierre de feu de la Montage de la Mort. Demandes au peuple du feu de me la forger et de m’en faire un nouveau chapelet. Cela sera le prix de ton arrogance. Une pierre de feu … Son seigneur devait sans doute parler des roches volcaniques au sommet de la montagne. Comment pourrait-il s’y rendre, il n’avait pas la moindre protection. Les morsures sur sa chaire l’avaient alors rappelé à l’ordre. Son fouet devenait plus douloureux à porter, plus significatif. Elles étaient encore fraîche de deux-trois jours tout au plus, et pourtant, Karadretch se demandait encore pourquoi. Pourquoi il s’était emporté ainsi ? Pourquoi était-il ainsi tout simplement ? Depuis la mort de son père, le seigneur Altaric, il voyait celui qu’il considérait comme un ami d’enfance sombré jour après jour. Le corbeau relevait la tête, essayé de relativiser. Il serait capable de décrocher une étoile dans le ciel si cela pouvait l’aider à l’apaiser. Une larme vint perler sur le creux de sa joue. Larme qu’il avait très vite essayée avec la paume de sa main. Un homme ne pleure pas, un ange encore moins. De toute façon, il n’avait pas de temps à perdre en jérémiade. Zorua avait fait signe à sa collègue de cesser les soins et de le lui laisser la place pour qu’il puisse s’habiller. Elle avait arrêté de soigner ses plaies pendant que le corbeau faisait sa toilette, puis il s’était revêtit avec sa cape noir en guise de touche finale.
S’il devait partir pour la région du feu, il avait tout intérêt de s’échauffer auparavant. Armée de son arc dans son dos, et de ses équipements à la ceinture, il avait traversé les couloirs du château pour rejoindre l’extérieur. Pas un bruit, pas un soldat, tout juste le crépitement des lanternes. Un terrain d’entraînement comme il les aimait : c’est-à-dire à lui, et à lui seul.

L’espion avait néanmoins sondé les alentours d’un coup d’œil. Son regard vert bordé de charbon avait fait le tour du terrain vague. Il n’y avait pas un bruit, pas un chat, c’était parfait. Il avait retiré son arc de son dos pour le prendre bien en main, vérifiant que le cordon de son carquois était solidement attaché à sa ceinture. Ses ailes noirs n’avaient pas manqué d’en profiter pour s’étirer. Plus il se concentrait pour décocher la première flèche, plus elles s’agrandissaient. Ainsi, elles étaient le témoin de sa concentration grandissante. Il avait retenu son souffle pour que sa respiration ne gâche pas la trajectoire de sa flèche. Puis, au bout d’un énième battement de cœur, il avait lâché prise et la pointe alla se planter en plein cœur de sa cible. Trop lent, trop de temps, il devait faire plus vite pour enchainer la deuxième. D’un geste vif, il avait réarmé son arme et c’est à ce moment-là qu’il sentit sa sérénité être brisé. Il s’était retourné vivement, décollant même ses pieds du sol en quelque battement d’aile pour pointer de son arc l’intrus. Les flammes éclairaient le visage d’un jeune garçon à la tignasse de blé et tout de vert vêtu. Le parfait contraste de lui et de ses couleurs inexistantes. Zorua n’avait pas décoché sa flèche. Il avait relevé son menton, abaissant son arme tandis qu’il prenait la parole. « Mon Seigneur ne devrait pas surprendre les honnêtes gens ainsi. C’est une maladresse qui vous coûterez une flèche plantée dans votre tête par mauvaise fortune ». Le corbeau avait ponctué sa phrase par une timide esquisse. Celle-ci avait eu une pointe de tristesse. Il réalisait que si cela avait été le seigneur Azanor, il aurait difficilement laissé passer cet affront. Quelque part, cela faisait naître en lui un sentiment de crainte qui l’encourageait d’avantage à baisser son arc. Si bien que la flèche pointait ses propres pieds dorénavant, la corde détendue.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité ❞
Invité

De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch] Empty
MessageSujet: Re: De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch]  De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch] EmptyMar 23 Jan - 23:48


De flèches et d'étoiles
link et zorua

« On ne voit pas plus revenir la parole échappée de la bouche que la flèche échappée de l'arc. »
Ses doigts s’étaient légèrement crispés. Zorua venait de réaliser que dans la précipitation et un excès de méfiance, il avait failli planter une flèche dans le crâne du chevalier favori de la princesse. Il ne saurait dire pourquoi ses réflexes avaient été aussi réactifs, mais il n’avait clairement envie de tuer un allié. De ce fait, sa flèche n’avait pas quitté la corde sur laquelle elle prenait appuie. Celle-ci se détendait, de même que les muscles du Piaf. Il n’avait pas vu s’empêcher de placer un petit commentaire. C’était trop tentant et puis, c’était véridique. Moqueur ? Non, il n’aurait pas la prétention de se moquer. C’était le choix de ses mots aiguisés qui donnaient cette impression. Et aussi, peut-être l’habitude des prédictions exactes. Zorua avait redressé la tête, faisant face à l’adversité que représentait le garçon. Il était légèrement ému, intimidé et hésitant. Ce n’est pas ce que vous croyez. Devant une femme, il est tout aussi poli et courtois. Seulement là, il y a un petit truc en plus qui fait que le corbeau pesait ses mots. Il écoutait attentivement sa demande, ses ailes se repliaient derrière lui face au calme de la situation et au contrecoup de la précipitation inutile. « Et... que peut donc bien faire un honnête homme, debout et armé, si tard en cette nuit ? » lui avait-il demandé. L’archer avait eu un petit tic. Son nez s’était plissé brièvement, ne sachant quoi lui dire. La vérité ? Non, surement pas. Azanor lui en voudrait s’il ébruite les conséquences de ses excès de colère. Un mensonge fera très bien l’affaire. Il était doué en mensonge après tout. « Je tire profit de mes insomnies en m’entraînant. Demain, je dois partir pour les Montagnes de la Mort, il me fallait un échauffement… ». Mensonge qui ne l’était qu’à moitié, puisqu’une part de vérité demeurait dans ses propos.
Le corbeau avait relevé un peu la tête, signe que sa méfiance n’était pas tout à fait retombée. Surtout quand le fameux héros du temps avait entamé sa marche pour se mettre à sa hauteur. Sa main se resserrait sur son arc. Par reflex, pas par volonté de le menacer de nouveau avec la pointe d’une flèche. « Et vous, mon seigneur ? Auriez-vous aussi …. Des insomnies ? Dû à des inquiétudes sur une ombre menaçante ? ». Simple question de raisonnement et de logique, mais Zorua n’avait rien relevé de plus. Il le laissait regarder par-dessus son épaule, analysant à la place les indices qui pourraient se trouver sur ses traits.

Il semblait bien plus calme que tout à l’heure, peut-être un peu imprudent d’ailleurs. L’ange noir n’avait pas l’intention de lui faire un coup en douce, loin de là cette idée. Cependant, il avait l’impression de dénicher autre chose. Du défi dans son regard, ou quelque chose qui y ressemble. Lui-même était armé de son arc, et les yeux du Piaf s’étaient un peu agrandit d’approbation. Une approbation demandait visiblement par le verdoyant. Il était allé chercher une flèche pour la poser à son tour sur l’arc. Bien sûr que l’oiseau voulait être seul, sinon il ne serait pas sorti en plein nuit. De nouveau, une moue ronchonne était apparue sur son visage. Puis Zorua avait fini par se faire une raison. Ses ailes s’étaient secouées de frustrations. Cependant, vu le sourire qu’il affichait dans le recoin de ses lèvres, il est possible que la présence de Link ne le dérange pas. Pas du tout même. « Le terrain n’est pas à moi, messire, vous faites comme bon vous semble ». Le Piaf avait fait une légère révérence de politesse avant de retourner à sa position initiale. De nouveau face à sa cible, il était beaucoup moins confiant que lorsqu’il était seul. L’hésitation se faisait sentir dans la manière de tenir son arc et lorsqu’il avait décoché sa flèche, il n’avait pas fait preuve de bonne visée. La flèche était allée se planter plus à l’extérieur de la cible et Zorua pestait contre lui-même. L’agacement lui donnait néanmoins une rapidité d’exécution pour décocher une nouvelle flèche. Puis une troisième, une quatrième, une cinquième, toute finissant au plus près du cœur. Il comptait bien les récupérer après aussi, il faisait attention à ne pas les endommager. « Pardonnez-moi, je ne me suis pas présenté. Zorua Karadretch, serviteur du chevalier Azanor Lionheart, enchanté. Vous devez être celui que l’on surnomme Héros du Temps, j’imagine ». Face à son incompétence –car tel il l’estimait à n’avoir atteint le cœur qu’une seule fois-, il avait jugé bon de continuer la conversation pour entendre autre chose que le bruissement des flèches tranchant le vent.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité ❞
Invité

De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch] Empty
MessageSujet: Re: De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch]  De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch] EmptyDim 28 Jan - 19:09

De flèches et d'étoiles
UC'était tout en marchant qu'il écoutait attentivement l'homme se prononcer. S'il croyait là ses raisons, le mystérieux possédait lui aussi ses propres tourments à régler avec cette nuit. L'exercice avait toujours été pour Link l'une des meilleures activités d'esprit. Elle lui permettait de recentrer ses diverses pensés, tout comme l'en délivrer d'une certaine oppression. C'était peut-être même chose pour celui-ci.

Ses pas le conduisirent donc là où il le souhaitait, s'arrêtant ensuite pour jeter un nouveau regard intrigué à l'homme. Une expédition pour les « Montagnes de la Mort »  ? Cela faisait une bonne trotte de la citadelle. Link connaissait ces monts comme des lieux les plus durs d'accès de tout Hyrule. Bien qu'il n'y fut encore que très peu allé – là où il devait remercier Daruk pour ses quelques sauts faits là-bas -, il y savait le peuple du Feu plutôt accueillant comme à la fois très fier. L'Hylien remarqua alors plus clairement, du nouvel angle qui lui était donné, les ailes funèbres du mystérieux, là où il comprit enfin qu'il avait affaire à un Piaf, n'ajoutant qu'une étincelle de plus à ses yeux glacés. Il imaginait le voyage d'autant plus rude d'accès pour un membre tel que lui, surtout que c'était bien les peuples d'Eau et du Vent qui s'y répandaient le moins. Le Sans-Lignage y savait la chaleur extrême, chose à laquelle il devait se préparer, tout comme chaque autres hyliens, avec quelques remèdes Ignifus.

C'est lorsqu'il lui retourna la question que son regard vira. Il fixait de nouveau la cible de l'entraînement qu'il s'était donné, plissant les yeux sur le centre de la cible jusqu'à échangé un autre regard à une flèche qu'il disposait sur la corde de son arc, arborant une mine perplexe. « C'est à peu près cela... » avoua-t-il à voix haute, au Piaf qui avait su voir un peu en lui. Il revint fixer celui-ci en attente de l'approbation qu'il eut demandé, patientant jusqu'à la fin de sa révérence. Suite à quoi, le Sans-Lignage leva brusquement son arc en tendant la flèche qu'il avait préparé. C'est en moins d'une seconde qu'il laissa filé celle-ci, avant de venir en chercher respectivement trois autres, qu'il décocha une à une dans un calme plat. Chacune de ses flèches vint atteindre quatre points cardinaux du plus petit cercle. Vint dès lors la cinquième qu'il eut dans un même et court intervalle de temps décoché, sa trajectoire l'amenant alors à se planter en plein centre de celui-ci.

Le Chevalier poussa un léger soupir lorsqu'il eut finit son « jeu », abaissant de nouveau son arc. Les sombres pensées qu'il avait eut commençaient à s'estomper, pour laisser place à un agréable plaisir. Il regarda de nouveau le Piaf s’exécuter magistralement à lui, chacune de ses flèches grignotant le centre. Une image qui vint arracher un léger sourire au blond, au moins était-il sûr que l'homme n'aurait aucun soucis à se défendre sur sa route. Il aurait peut-être même été plus chanceux de ne pas avoir été jusqu'au bout sa cible, pour ce qui s'était précédemment déroulé. Toutes ces raisons l'amenait d'ailleurs à, petit à petit, le questionner sur l'identité du Piaf qui avait apparemment une place au château.

« Zorua Karadretch » s'était donc t-il présenté, serviteur d'un chevalier qui ne lui semblait que rapidement familier de nom. Il comprenait désormais mieux la présence de celui-ci. Enfin, avait-il fait une supposition sur sa propre identité qu'il semblait – sans trop d'étonnement pour lui désormais – connaître. L'entendre le surnommer « Héros du Temps » ne laissa pas très à ses aises le Prodige qui détourna de nouveau le regard vers son premier palmarès. Il savait bien là que c'était le titre auquel lui avait reconnu la princesse, encore aujourd'hui, celui-ci en restait des plus déconcerté. Link ne se voyait aucunement comme un Héros, au mieux, il ne lui semblait qu'être un homme de plus dévoué à son royaume. La mention de « Héros » lui apportait également un arrière-goût d'injustice. Méritait-il un tel titre, pour des actions qu'il n'eut à sa connaissance jamais commis ? Le Sans-Lignage avait cependant appris à accepter en silence les mots proclamés par la Couronne, se résignant ainsi donc à recevoir à de nombreuses reprises cette appellation. Ses yeux givres s'étaient de nouveau tourné vers le Piaf aux ailes funèbres. « Lui-même. » débuta-t-il avec une pointe d'hésitation entre ses lèvres, reprenant par la suite « Je me prénomme Link. Link Elvengray, Chevalier au service de la Famille Royale. » lui avait-il donc à son tour informé, saisissant au même passage une nouvelle flèche de son carquois.  Il n'avait pas pris peine d'énoncer le restant de ses titres honorifiques – que le Piaf connaissait probablement déjà -, se contentant, comme par habitude, du minimum strict qui lui faisait avant tout savoir qu'il était avant tout un Homme.

Le blond reprit « C'est tout de même une bien rude destination qui vous attend là. Préparez-vous bien, vous pourriez aisément y laisser une plume. » octroya-t-il comme conseil au serviteur – non sans une pointe d'humour-, son attention rivée sur trois autres cibles inoccupées. Il décocha trois flèches, la première se fichant en son centre, la seconde grignotant le siens, pour finalement la troisième, des plus éloignée, qui se contenta d'atteindre le rayon du disque centrale. Sa langue claqua à la vue de ces deux dernières, mais il en garda néanmoins un sourire joueur.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité ❞
Invité

De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch] Empty
MessageSujet: Re: De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch]  De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch] EmptyJeu 15 Fév - 18:24


De flèches et d'étoiles
link et zorua

« On ne voit pas plus revenir la parole échappée de la bouche que la flèche échappée de l'arc. »
Le corbeau ne fit aucuns commentaires lorsque le regard de son interlocuteur avait glissé sur son plumage noir. Il y était habitué, maintenant, à cette curiosité qui se figeait sur ses ailes. Cela faisait bien longtemps qu’il n’y faisait plus attention. Il ne pouvait pas en vouloir à ces derniers ; il est vrai que croiser un Piaf dans le château d’Hyrule, qui plus est à la solde d’un chevalier du royaume, ne devait pas être commun. C’est ce qui lui apportait une certaine fierté d’ailleurs. Que les regards glissent sur lui, plus ou moins surpris. Il se sentait excitant et accepté, chose qui n’était pas le cas dans son village d’origine. Il n’avait pas foulé le village du peuple du vent depuis trois bonnes décennies et il n’avait pas envie d’y aller. Azanor aurait pu être cruel en le contraignant d’aller quérir un objet qu’on ne pourrait trouver que chez les Piaf. Or, ça n’avait pas été le cas et pour cela, il l’en remerciait quelque part. Pour en revenir à celui du blond, il le remplissait intérieurement d’une certaine fierté. L’illumination dans son regard ne traduisait pas du dégout, mais une forme d’émerveillement qui aurait pu le faire rougir s’il n’avait pas une maîtrise de soi conséquente. Zorua s’était contenté de se taire à son sujet, préférant lui demander pourquoi il se promenait aussi tard dans la nuit. Sa prédiction s’avérait être juste –sans qu’il ne lui donne une crédibilité cette fois-ci- et un sourire de compassion avait brièvement orné son visage. « Nous sommes deux dans ce cas, raisons de plus pour que je ne rejette pas votre compagnie ». Un rire avait traversé sa gorge, fier de sa propre farce.
Il s’était décalé un peu pour que le héros du temps s’installe à son aise afin de s’exercer à son tour. Chose dont il n’avait pas tardé puisque la flèche du vert vêtu avait filé en direction de la cible sans qu’il n’ait le temps de cligner des yeux. L’ange noir cherchait comme interpréter ce geste, serait-ce un défi ? Une provocation pour son précédent écart ? Le sourire du Piaf s’était teint d’une certaine mesquinerie lorsqu’il le vit sur de lui et concentrer. Une croix parfaite se dessinait sur la cible de son voisin, et Karadretch se mit en tête de faire mieux que lui. Il se mit à décocher à son tour les flèches habilement, mais la déconcentration l’empêchait de dessiner une formation correcte. Elles frôlaient la cible, rasaient le pourtour du cercle rouge, si bien que les plumes dont elles étaient pourvues à la queue former un sorte de bouquet.

Il avait soupiré face à son échec, peu satisfait du résultat. Cela ne sera pas suffisant aux yeux de son seigneur, il devait faire plus. Et quand même ça le serait, Zorua voulait protéger Azanor et pour ça, il devait devenir plus habile et plus fort encore. Repensant au début de leurs conversations, son manque de politesse avait doublé lorsqu’il avait réagi. Il n’avait pas dit son nom, et il demeurait toujours un étranger aux yeux du blond. Il s’était empressé de corriger le tir, se permettant une nouvelle révérence en s’appuyant sur son arc. Très vite, il avait senti une certaine forme d’embarras venant de son interlocuteur, mais le corbeau n’avait rien relevé. Par politesse, mais surtout par respect. « Link Elvengray … Si je pensais vous rencontrer ce soir, je me serais rendu plus présentable. Je suis enchanté de vous connaître, vous êtes très bon archer, où avez-vous appris à tirer ? ». Il voulait nourrir sa curiosité et en connaître d’avantage sur son compagnon nocturne. Au-delà de ce que les racontars disaient sur lui. C’était une façon plus noble de faire connaissance de s’intéresser à son adversaire. Mais cette assurance s’était vite estompée quand l’hylien avait fait part de son conseil. « Je le sais bien, mais je ne peux aller à l’encontre de la volonté de Sir Azanor. Il m’envoi là-bas, j’irais, c’est ainsi… ». Les Montagnes de la Mort n’était pas pour les novices, il en avait tout à fait conscience. Zorua gardait un cuisant souvenir de sa dernière escapade, c’est ce qui l’encourageait à s’entraîner ce soir d’ailleurs.
Sa voix avait une pointe de crainte et de tristesse, il s’en était rendu compte bien trop tard. Alors, il s’était empressé de corriger le tir et de bomber le torse pour masquer ses angoisses. Face au tir de Link, le noiraud avait un petit sourire joueur et il avait bandé de nouveau son arc. Il n’avait pas touché à la première où la flèche était parfaitement plantée, mais plutôt sur la deuxième. Une inspiration profonde, un arrêt sur sa respiration, puis il avait tiré. La flèche alla se planter au centre, et il avait renouvelé l’opération avec la troisième. Bien qu’il tirait ses flèches une par une, elles avaient le mérite d’atteindre leurs cibles en plein cœur. C’était le message que l’ange noir voulait faire passer, mais à la place il s’était permit de rassurer son compagnon. « Prêt pour quoi ? Êtes-vous déjà allé là-bas ? Racontez-moi cette aventure, s’il vous plait ». De la malignité dans son regard, Zorua était pleinement attentif avec une hâte pour écouter le récit du verdoyant chevalier.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé ❞

De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch] Empty
MessageSujet: Re: De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch]  De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
De flèches et d'étoiles [Zorua Karadretch]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'arc et les flèches
» Les arcs et les flèches
» Les étoiles
» Un horizon peuplé d'étoiles scintillantes.
» Un ciel remplis d'étoiles.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques du Royaume d'Hyrule :: Flood :: Archives :: Archives RP's-
Sauter vers: